Lancée en mai 2016, l'application SAIP (pour système d'alerte et d'information des populations) était destinée à informer les citoyens lors d'un évènement majeur (comme un attentat par exemple). Malheureusement, celle-ci n'a pas eu un franc succès et n'a pas sucité beaucoup de téléchargements. D'autant plus qu'il y a eu quelques soucis dans la transmission des alertes, ce qui la rendait de moins en moins crédible aux yeux de tous. D'où les désinstallations en masse (900.000 personnes uniquement étaient dotées de l’application à l’été 2017, limitant son impact en cas de crise).

Depuis ce 1er juin 2018, l'application SAIP n'est plus qu'un mauvais souvenir puisqu'un tout nouveau dispositif est créé en France venant la remplacer. En effet, la connexion 2.0 arrive et le ministère de l'Intérieur prend le train en marche avec l'utilisation en priorité des réseaux sociaux pour la diffusion de ces alertes et messages de prévention.


DeYc7A8XkAAa9EO

Le ministère de l'Intérieur peut désormais compter sur Facebook grâce à son "Safety Check" (créé en 2014) qui est déclenché lorsqu’un incident majeur met en danger les citoyens et permet aux utilisateurs de ce réseau social de se signaler en sécurité à leurs proches. Ce moyen de communication est rapide et efficace avec une forte visibilité. Le ministère de l'Intérieur ne manque pas de rappeler dans son Communiqué que "c’est la première fois en Europe que Facebook permet aux pouvoirs publics d’utiliser cet outil pour communiquer. Ce réseau social compte 35 millions d’utilisateurs actifs en France".

Bien entendu, Twitter sera également utilisé et un compte est exclusivement dédié à la diffusion d'alertes sur ce réseau social : @Beauvau_Alerte. Il ne reste qu'à s'abonner à ce compte et, pour ceux qui le souhaitent (et c'est tout de même recommandé), d'activer les notifications sur mobile, pour que votre téléphone vous informe de chaque nouveau tweet (le compte ne diffuse que lors d'un événement majeur de sécurité publique ou civile survenant en France). La démarche est très simple, si vous ne savez pas faire, une image suffit :

tt not

Mais Google n'est jamais loin et justement, ce moteur de recherche (largement utilisé), relaiera les messages via "Posts on Google". Toutes les recherches effectuées par un utilisateur dans la zone impactée ou si des mots-clés en rapport avec l'événement en cours sont tapés (attentat, ouragan, fusillade,…), l'évènement posté par le ministère de l'Intérieur sera visible en priorité

Arrivent ensuite d'autres acteurs pour la communication de l'alerte : la RATP, Vinci autoroutes, France Télévisions et Radio France. Ces derniers répondaient déjà présents auparavant, ils continueront donc à diffuser les messages via leurs applications, réseaux sociaux ou panneaux d’information.

Il convient donc dès aujourd'hui de "corriger" sur mon livre "Sauvons des Vies : les gestes qui sauvent à la portée de tous !", le chapitre concernant "L’alerte et la protection des populations en cas d'évènement majeur", page 12. Vous pouvez remplacer tout ce qui concerne l'application SAIP par ce petit post. Prenez ça comme une petite, toute minuscule mise à jour, puisque tout le reste est d'actualité bien entendu ! Vous pouvez toujours le partager autour de vous, il reste en lecture gratuite sur internet.

Pour lire dans son intégralité le "Communiqué de presse" du ministère de l'Intérieur concernant la nouvelle diffusion d'alertes auprès de la population, c'est par ici.

Retrouvez toute l'actualité des gestes qui sauvent et du secourisme sur les réseaux sociaux. Partagez ces bons réflexes autour de vous via mon Blog et mon livre. Nous sommes l'acteur de notre sécurité et de celle des personnes qui nous entourent, ne l'oubliez pas...

signfbsignttsignblog